Alors que les casinos de l'hexagone peinent à rentrer dans leurs frais même durant la période estivale, les casinos de Belgique se portent bien.

Une explication de cette différence du côté français pourrait être la mise en application de deux lois récentes : la loi contre le tabac dans les lieux publics, ainsi que la protection des mineurs et des joueurs dépendants. Certains casinos parlent déjà de fermer des tables de jeux s'il n'y a pas d'amélioration du nombre de joueurs et que la mise moyenne continue à diminuer. Ceci pourrait mener les casinos à diminuer le nombre d'employés. Ailleurs, à Monaco par exemple, le secteur se porte bien. Un autre pays auquel on ne s'attendait pas, la Belgique, semble être exemptée de la crise qui touche principalement la France et les Etats-Unis, actuellement touchés par une récession économique.

Le chiffre d'affaire des 9 casinos belges ces dernières années est en progression : 43 millions d'euros en 2004 puis 69 millions en 2005, il atteint les 100 millions en 2006. En 2007, une augmentation de 15% du CA indique que les casinos belges ont un système qui fonctionne. Le poker serait la force attractrice ici : de nombreux tournois sont organisés dans les casinos, et durant ces événements, les casinos d'Ostende, Namur et Spa peuvent constater que les machines à sous rencontrent un intérêt certain.


Related posts: