En collaboration avec l'Ecole de Medecine de Harvard, le fournisseur de jeux et de paris en ligne Bwin Interactive Entertainment AG mettra en place un projet de recherche sur l'addiction liée au jeu nommé le Transparency Project.

Le projet sera le premier du type, et collectera des données en relation avec les comportements addictifs. Bwin fournira des données anonymes des activités en ligne de ses 40.000 utilisateurs à des scientifiques, permettant à ceux-ci d'améliorer les connaissances empiriques et les faits liés à l'addiction.

Le Transparency Project est une initiative du Département sur l'Addiction de Cambridge Health Alliance, qui est un organisme d'enseignement affilié à la Harvard Medical School. Il a été introduit à Bruxelles durant un événement organisé par l'association européenne des jeux et des paris European Gaming and Betting Association. 

"Nous désirons améliorer l'accès aux données fournies par des organismes privés", informe  Pr Howard Shaffer, Directeur du Département des Addictions. "Nous espérons qu'un accès plus facile à ces données motivera le développement de partenariats de recherche privés/publics tout en améliorant nos connaissances sur les comprtements addictifs."

Selon Bwin, le Transparency Project permettra de collecter des données internationales de qualité liées à l'addiction, devenant ainsi une ressource élémentaire pour la recherche universitaire sur un grand nombre de sujets, y compris psychologie, économie et santé publique.

Manfred Bodner, co-PDG de Bwin , commente : "Un meilleur accès à l'information scientifique, dans ce cas à des données réelles provenant des activités du jeu en ligne, devrait accélérer notre compréhension des problèmes liés au jeu, et nous permettra à terme d'implémenter les mécanismes nécessaires pour les détecter lors de leur apparition."

 


Related posts: