Dans un communiqué aux affiliés d'Eurolinx, le réseau Microgaming a révélé que l'accès à son réseau depuis les clients poker serait refusé aux habitants de 13 états américains.

Le but est d'échapper à la saisie de son nom de domaine et autres risques de poursuites par les états américains. Les états bloqués seront le Kentucky, source des problèmes récents, l'Illinois, la Louisiane, le Nevada, le New Jersey, New York; l'Orégon, le Dakota du Sud, Washington, le Wisconsin et l'Utah. La décision suit les problèmes venant du Kentucky, où le Gouverneur Steve Bashear a réussi à confisquer 140 noms de domaines de fournisseurs de jeux d'argent en ligne, en réaction contre une concurrence jugée déloyale aux opérateurs terrestres. Cependant, le juge du procès, Thomas Wingate, a offert une solution en indiquant que les sites en mesure de bloquer l'accès à leurs serveurs par les résidents du Kentucky d'ici 30 jours, n'auraient pas à subir la pénalité et conserveraient leur nom de domaine.

Microgaming bloquera donc les adresse IP provenant du Kentucky, même si la connection est faite avec un proxy. Le réseau permettra ainsi à ses utilisateurs de licences d'être en conformité avec la demande du Kentucky, parmi eux 32Red Poker, Interops, Ladbrokes, Betway, Unibet, Doyle's Room, Pokerwize et Eurolinx.


Related posts: