Le gouverneur du Kentucky Steve Beshear a réussi à saisir 141 noms de domaines lié au jeu en ligne, et parmi ceux-ci ceux des deux entreprises détenues par Tokwiro.

Le départ des deux entreprises qui viennent de fusionner leur base de joueurs pour constituer le nouvea réseau de poker CEREUS s'ajoutent donc à la liste des salles qui ont préféré se séparer des joueurs du Kentucky plutôt que de voir leur nom de domaine saisi au risque d'empêcher l'ensemble de leurs joueurs de se connecter à leurs serveurs. Le Merge Gaming Network fut le premier à mettre en place l'interdiction, suivi du réseau Cake Poker.

Le fait que ces salles acceptent l'ultimatum de Beshear leur garantit qu'aucunes poursuites ne seront entamées contre elles lors de la prochaine session du procès pour interdire le jeu en ligne aux habitants du Kentucky. Il est notable que les sites tels que PokerStars, Full Tilt Poker ainsi que Bodog n'ont pour l'instant pas pris de mesure pour restreindre l'accès à leurs salles de poker.

Il est possible que la décision d'interdire l'accès aux joueurs du Kentucky sur le réseau CEREUS soit lié à la réaction de Tokwiro à la retransmission télévisée 60 minutes, qui a été diffusée dimanche dernier, et raconte en détails l'enquête sur l'histoire derrière le scandale de triche liant les deux salles.


Related posts: