L'entreprise canadienne de bingo télévisé et Internet a décidé de signer un accord avec 1st Tech pour mettre fin à des poursuites concernant au non respect des droits de propriété intellectuelle. 1st Technology a porté plainte contre Parlay pour l'utilisation d'une technologie qui améliore l'interactivité et optimise la diffusion d'information multimédia de haute qualité sur des réseaux avec différents débits.

 

L'accord signé par les deux protagonistes stipule que ni l'un ni l'autre n'admettent leur responsabilité, et s'applique à l'ensemble des logiciels de Parlay et leur licence jusqu'à la date de la signature.

 

« Etant donné le coût des procès concernant les brevets, nous avons calculé qu'il serait plus prudent pour l'entreprise de négocier un accord avec 1st Technology » informe Scott White, CEO de Parlay. « Nous sommes heureux d'être parvenus à une entente qui nous permet d'être sûrs du résultat. »

 

 1st Tech ajoute : « Nous sommes heureux d'avoir résolu ce problème avec Parlay et sommes impatients d'assister d'autres entreprises dans ces mêmes démarches. »

 

Plusieurs entreprises ont déjà négocié une solution avec 1st Tech. Bodog cependant n'avait pas pris cette route et le jugement avait résulté en la confiscation de son domaine et de ses marques, plus 48 millions de dollars de dommages dus à 1st Tech.


Related posts: