Lassé d'attendre que la France adapte sa législation pour accepter les sites de poker en ligne, le groupe Partouche a décidé il y a quelques semaines de lancer son site de poker en ligne avec argent réel.

Les jeux d'argent en ligne sont actuellement réservés dans l'hexagone à la Française des Jeux et au PMU. De façon à ne pas être plus à risque que ses concurrents étrangers, les serveurs Internet du groupe opèrent depuis Gibraltar, qui est soumis aux lois locales autorisant les jeux d'argent en ligne, et peut opérer sur le marché français virtuel grâce aux lois européennes de libre circulation des biens et des services.

Cependant, tout le monde n'est pas d'accord avec l'avance que Partouche a décidé de prendre sur ses concurrents locaux. En effet, il est possible pour les joueurs de réclamer l'argent gagné sur le site en ligne de Partouche directement dans les casinos Partouche, ce qui fait d'une pierre deux coups pour le groupe : il acquiert tout d'abord de nouveaux joueurs sur Internet, puis les mène à visiter les casinos terrestres, peut-être pour la première fois. Et cela pose un problème aux casinos terrestres concurrents, et certains ont même saisi la justice, réclamant la fermeture du site en ligne. Le dossier Partouche est actuellement entre les mains du tribunal de commerce qui décidera du cas du site en ligne.

Pendant ce temps, la publicité gratuite créée par ces événements devrait encore aider le groupe Partouche à élargir sa part de marché sur l'Internet.


Related posts: