Le CNOSF a mis en place un comité d'action sur les paris sportifs sur Internet pour faire face aux changements de la loi française d'ici quelques mois qui ouvrira le marché des paris sportifs en ligne.
Plusieurs points sont mentionnés dans le communiqué du CNOSF (Comité National Olympique et Sportif Français). Il a tout d'abord élevé sa voix contre l'ouverture du marché à la concurrence, craignant que cela ne change l'éthique du sport. Suite à l'ouverture, les fédérations et organisateurs d'événements sportifs pourraient aussi rencontrer des difficultés à conserver leurs droits exclusifs de propriété, et le financement du sport pourrait changer complètement, apportant de nouveaux problèmes.

De plus, le sport français souhaite faire partie des décisionnaires en ce qui concerne la discussion sur la libéralisation des paris sportifs, pour défendre ses intérêts.
Par ailleurs, les représentants du sport français continuent à faire leur demande de taxe des opérateurs sur Internet, d'un montant au moins égal à celui versé par la Française des Jeux, de 2.5%, qui serait reversée au CNDS, Centre national du développement du sport.


Related posts: