Le changement est planifié pour la fin de l'année et s'appliquera aux paris sportifs uniquement. Les autres types de jeu en ligne feront l'objet d'une investigation ultérieure, mais actuellement la Suède considère que les jeux comme le poker ou les machines à sous ont un bien plus fort potentiel que les paris sportifs de mener à de graves addictions.

Une commission d'enquête s'emploie actuellement à mettre en place un système de licences pour s'ouvrir au marché européen d'ici la fin de l'année.

Face à la pression par la Commission Européenne pour libéraliser son marché local et la peur d'avoir à s'expliquer devant la Cour de Justice Européenne, l'état suédois a mis en place la commission d'enquête sur les jeux d'argent.

La commission n'a pas encore décidé du système de taxation et cherche pour l'instant à mettre au point un système cohérent qui permettra aux opérateurs étrangers de travailler dans un bon environnement. Peter Alling, l'un des secrétaires de la commission d'enquête, précise que le système sera veut flexible pour faire face aux changements constants et s'adaptera si nécessaire. Alling est très satisfait de ses communications avec les opérateurs étrangers avec lesquels il a travaillé et pense que la commission arrivera à une solution positive pour tous les partis concernés.


Related posts: