Lors de l'annonce d'une modification du Loto, le PDG de la Française des Jeux, Christophe Blanchard-Dignac, a confirmé que le groupe avait l'intention d'ouvrir son capital à des investissements extérieurs à l'Etat. L'Etat, qui détient actuellement 72% de la société, projette de l'introduire en bourse en 2009, mais il n'a pas encore été décidé de la proportion qu'il conservera.

La modification du Loto a pour but d'attirer plus de joueurs à l'heure de l'entrée en  concurrence imminente des sites de jeux en ligne. La Française des Jeux se prépare donc activement à l'ouverture à la concurrence des salles de paris sportifs et poker en ligne, même si 96% de l'activité de la société est encore protégé par son monopole.

La Française des Jeux a par ailleurs annoncé son intention d'étendre son influence vers l'Europe : "Nous avons l'ambition d'être un acteur de référence en Europe. Nous sommes ouverts à différents partenariats, que ce soit dans les nouvelles technologies, le sport, ou pour nous implanter dans d'autres pays. Ces partenaires peuvent être actionnaires ou non. ", indique le PDG.


Related posts: