Le président de la Commission Fédérale des Jeux a demandé la levée de l'interdiction des jeux en ligne pour les opérateurs nationaux pour tester et évaluer la qualité, ainsi qu'établir la faisabilité de générer des revenus en taxant les opérateurs basés en Suisse.

Benno Schneider, interviewé par le journal suisse Tages-Anzeiger, pense qu'il serait utile de voir comment la levée de l'interdiction pourrait fonctionner. Il ajoute : "Nous voulons examiner s'il serait possible d'attribuer des licences de casino en ligne aux opérateurs locaux, avec des régulations strictes, et si les activités des opérateurs étrangers peuvent être interdites. L'avantage de cette solution est d'être en mesure de contrôler la qualité des fournisseurs. De plus, les revenus générés depuis la Suisse pourraient être taxés."

La Suisse envisagerait d'adopter une législation telle que l'UIGEA aux Etats-Unis, qui interdit aux banques de valider les paiements vers les sites étrangers pour mettre en application l'interdiction.

Le rapport sur l'interdiction devrait être mis à disposition du Conseil Fédéral dès la fin de cette année.


Related posts: