La Commission Européenne a décidé de poursuivre son enquête sur l'entrave à la libre circulation des biens et services au sein de l'Union Européenne par la Grèce et les Pays-Bas.

D'après la Remote Gaming Association, une association qui regroupe d'importantes entreprises du secteur du jeu en Europe, l'enquête se concentre sur les gouvernements néerlandais et grecs, en raison de leurs pratiques monopolistiques vis-à-vis des jeux d'argent en ligne. Les monopoles grec OPAP et néerlandais De Lotto seront ainsi au centre de l'affaire.

"La Commission Européenne veut s'assurer que les restrictions mises en place par les Pays-Bas et la Grèce sur les entreprises provenant d'autres pays européens sont acceptables vis-à-vis de l'Union Européenne, et ne sont pas là principalement pour défende les intérêts des entreprises locales ou les monopoles d'état."

Clive Hawkswood, CEO de la RGA, commente : "La Commission Européenne a entamé le même type d'enquête en janvier contre l'Allemagne et la Suède, ce qui devrait indiquer à tous les gouvernements européens qu'elle n'acceptera pas le protectionnisme dans le secteur des jeux d'argent."

 


Related posts: