L'industrie britannique pourrait avoir à payer 5 millions de livres sterling par an pour contribuer à la recherche sur les problèmes liés au jeu. La contribution à la recherche, l'éducation et le traitement des problèmes liés au jeu est volontaire depuis 2002, avec un système réglementé par le RIGT, Responsibility in Gambing Trust.

Cependant, les contributions volontaires peinent à fournir des fonds suffisants pour subvenir aux besoins de la recherche, et le ministre du sport Gerry Sutcliffe a exprimé son désappointement de ne pas être arrivé à un arrangement avec les entreprises de l'industrie après l'appel qui avait été fait il y a quelques mois.

Le ministre vient de publier un projet de loi sur la meilleure façon de collecter les contributions, qui sera close le 31 mars 2009. Il est proposé que les contributions démarrent dès le mois de juin, avec le but de collecter 5.3 millions de livres sterling pour 2009/10, augmentant jusqu'à 7 millions de livres d'ici 2011/12.

Ladbrokes, le plus gros bookmaker britannique, tient à participer au projet et a exprimé son intention de tenter de conserver le principe de contributions volontaires, tout en conservant un équilibre de façon à ne pas financer la part qui devrait être payée par la concurrence.


Related posts: